Confession de foi

CONFESSION de FOI des Assemblées de Dieu de France

  

1 – LA SAINTE BIBLE – LA PAROLE DE DIEU

La Bible est notre guide infaillible et suffisant en tout pour la foi et la pratique de la vie chrétienne. Les Écritures, les 39 livres canoniques de l’Ancien Testament et les 27 livres du Nouveau Testament sont la seule Parole écrite inspirée par Dieu qui atteste les vertus de Dieu, Sa volonté et Son plan éternel pour l’homme (1 Th. 2:13;  2 Tm. 3:15-17;  2 P. 1:21).  On ne peut ni modifier, ni prêcher un autre Évangile que celui qu’ont prêché les apôtres (Galates 1: 6-10) ni ajouter ni retrancher quoique ce soit de la Parole de Dieu ( Deut 4 : 212 : 32, Apoc 22: 18-19)

 

2 – UN SEUL VRAI DIEU- LA SAINTE TRINITÉ

Nous croyons en un seul Dieu,..Tout puissant et omniscient  sans commencement ni fin. Créateur de tout l’univers visible et invisible. Dieu est esprit (Jn. 4:24;  Ac. 17:24-25;  1 Co. 8:6).

Nous croyons en un seul Seigneur, Omnipotent, sans commencement et sans fin, la Parole de Dieu, la vie éternelle qui était avec le Père et qui s’est manifestée en nous, vrai Dieu, Père du siècle suivant, la sagesse de Dieu. Par Lui tout a été fait et par Lui tout se conserve     (Jn. 1:3;  1 Cr. 8:6;  Col. 1:16-17;  1 Jn 1:25:20).

Nous croyons en l’Esprit Saint, L’Esprit de Dieu, L’Esprit du Christ, L’Esprit de Gloire, Le Paraclet, Le vrai Dieu et Seigneur, Qui sonde (recherche) tout, même la profondeur (de Dieu Père) et Il nous dirige (Jb. 33:4;  Jn. 14:16-1716:7-14;  Ac. 13:24;  Rm. 8:9;  1 Co. 2:1012:11;  2 Co. 3:17). Nous ne croyons pas en trois Dieux ou en trois Seigneurs mais en un Dieu manifesté sous trois formes qui agit toujours par Sa Parole avec l’Esprit Saint. Le Père n’est pas la Parole, ni la Parole n’est pas l’Esprit Saint, mais chacune de ces personnes de la divinité agit en parfaite harmonie et parfaite unité,  car “Dieu est amour”.

 

3 – LA DIVINITÉ DU SEIGNEUR JÉSUS CHRIST

Dieu par Sa Parole et par l’Esprit Saint s’est fait homme. Sans ambiguïté c’est un grand mystère (Jn. 1:14;  1 Tm. 3:16). Quand notre Seigneur Jésus Christ est né dans ce monde, Il avait Dieu comme père parce qu’il était le Fils unique de Dieu (Ps. 2:7;  Jn. 1:1418). La vierge Marie était la mère charnelle de Jésus Christ et c’est ainsi qu’il était à la fois Fils de l’homme. Par conséquent, il est acceptable qu’Il soit à la fois Dieu et homme, “Emmanuel”: Dieu avec nous (Mt. 1:23;  1 Jn. 4:21014;  Ap. 1:13,17). Le Seigneur Jésus Christ en tant que Fils de “l’homme est devenu un peu inférieur aux anges” (Hé. 2:7, 9) et Il a proclamé que “Mon père est plus grand que moi” (Jn. 14:28). Le Seigneur Jésus Christ est l’éternel Fils de Dieu. Il a vécu une vie sans péché sur la terre (Hé. 7:26;  1 P. 2:22), Il a fait des merveilles (Ac. 2:22,10:38), Il est mort sur la croix à notre place  (1 Cr. 15:3;  2 Cr. 5:21), trois jours après Il est ressuscité corporellement des morts (Mt. 28:6;  Lc. 24:39;  1 Co. 15:4), Il est assis à la droite de Dieu (Ac. 1:911,  2:33;  Ph. 2:9;  Hé. 1:3) et Il reviendra dans Sa gloire pour prendre Son église avec Lui (Jn. 14:3;  1 Th. 4:13-17) et pour juger le monde avec justice (Ac. 10:42,  17:31;  Ph. 2:10-11;  Ap. 2:2720:12-13).

 

4 – LA FIN ET L’ABOLITION DE LA LOI DE L ANCIEN TESTAMENT

La loi de l’ancien Testament, le ministère de la mort gravé avec des lettres sur des pierres (2 Co. 3:7-8) laquelle les pères d’Israël n’ont pas pu pratiquer et Dieu a promis de faire un Testament nouveau et éternel et qui serait écrit dans les coeurs (avec  la  nouvelle naissance) (Jr. 31:31-3432:40;  Es. 55:361:8). La fin de la loi est Christ (Rm 10:4) la loi la quelle est morte (Rm 7:6) a été supprimée (2 Co. 3:1113). Un voile reste encore quand quelqu’un lit l’Ancien Testament mais par Christ, le voile est enlevé (2 Co. 3:14-16). La loi des ordonnances est supprimée (Ep. 2:15), effacée, absorbée sur la croix (Col. 2:14). En cas de  changement de sacerdoce il y a aussi un changement de la loi. (Hé. 7:12), a cause de son impuissance et de son inutilité (Hé. 7:18) et sa disparition (Hé. 8:13). Parce qu’il était impossible que  le sang des taureaux et des boucs  efface  les péchés (Hé 10:4). En ce temps là Christ a dit, “voici je viens pour faire ,oh! Dieu Ta volonté”. Il réfute le premier pour établir le deuxième avec Son corps sur la croix (He 10:9-10). Le livre de l Ancien Testament est la Parole que Dieu a donnée, la quelle était valable comme loi jusqu a la venue de Jésus Christ qui l’a accomplie.

 

5 – L’HOMME- ESPRIT- ÂME ET CORPS

L’homme a été crée à l’ Image et selon la ressemblance de Dieu (Gn. 1:26-27) ayant trois existences, esprit, âme et corps lesquels doivent être conserves  irréprochables devant le Seigneur Jésus Christ (1 Th. 5:23). Le corps, l’homme extérieur tiré de  la terre , Il va périr et retourner à la terre, d’où  il est venu, et l’esprit va retourner  à Dieu Qui l’a donné. Ça, c’est la première mort, la séparation du corps et de l’esprit (2 Co. 4:16;  Ec. 12:7;  1 R. 17:21-22). L’âme, l’homme intérieur et réel qui a toutes les qualités de son caractère, c’est lui qui va vivre pour ‘éternité, soit dans le Royaume de Dieu s’il  s est repenti et s’il s est  conservé irréprochablement et son nom est écrit dans le livre de vie (Ph. 4:3;  Ap. 3:56:9, 21:27) soit,  s’il ne s est  pas repenti et s’il ne s est  pas conservé irréprochablement, il sera jugé au jour du jugement et il sera jeté dans l’étang de feu, c’est la seconde mort (Ap. 20:11-15). La séparation définitive de l’ âme de la présence de Dieu.

 

 

6 – LA CHUTE DE L’HOMME

L’homme est la couronne de l oeuvre  de Dieu et l’objet de Son amour (Jn. 3:16). L’homme a été créé a l’image et  selon la ressemblance de Dieu, et Il lui a été donné le pouvoir sur toute la terre et sur tous les animaux (Gn. 1:26-28). Pourtant, l’homme par sa transgression est tombé volontairement et il a désobéi à la Parole de Dieu il est tombé dans le péché et le salaire du péché c’est la mort physique mais également  la mort spirituelle qui est la séparation d avec Dieu. (Gn. 2:173:6;  Rm 5:12-19).

 

7 – LE SALUT DE L’HOMME

Dieu dans Son amour a offert à l’homme la seule manière de salut, Son Fils  unique  Jésus Christ, l’ unique Sauveur (Jn. 3:16Ac. 4:12) (Lc. 24:47;  Ac. 20:21;  Rm. 10:13-15;  Ep. 2:8). Après le miracle de la nouvelle naissance  opéré par la Parole de Dieu du Nouveau Testament, et par l’Esprit Saint, l’homme devient un enfant de Dieu une créature nouvelle, héritier de Dieu selon l’espérance de la vie éternelle (Jn. 1:12-133:3;  Rm. 8:17;  2 Co. 5:17;  1 P. 1:3-423), il obtient aussi  l’assurance du salut (Rm. 8:16;  1 Jn. 5:10) et il marche dans une vie nouvelle pleine de bonté et de justice (Ep. 4:24;  Tt. 2:12).

 

8 – LE TEMOIGNAGE

C’est le témoignage de notre repentance faite devant tous les hommes (Mc. 1:5;  Ac. 19:18). Elle nous permet de de recevoir le pardon de Jésus Christ, l’unique Sauveur (Ac. 4:12;  1 Jn. 1:9).

 

9 – LE BAPTÊME DANS L’EAU

Quand l’homme est né de nouveau,  il doit être baptisé (immergé de tout son corps) dans l’eau au nom du Père, du Fils et de l’Esprit Saint, comme le Seigneur l’a recommandé (Mt. 28:19;  Mc. 16:16;  Ac. 2:388:36-38). Les conditions indispensables pour que quelqu’un soit baptise dans l’eau, c’est de croire au Christ et à Son Évangile et de se repentir du péché (Mc. 16:16;  Ac. 2:36-38). Par conséquent, le baptême est pour des hommes et des femmes qui ont cru et qui se  sont repentis (Ac. 8:38) Par le baptême l’homme est enseveli avec Christ dans la mort et Il déclare au monde qu’il est mort avec Christ et “que comme Christ est ressuscité par la volonté de Dieu, l’homme lui aussi , doit  marcher en nouveauté de vie.” (Rm. 6:4-5).

 

10 – LA SAINTE CENE

Elle doit être pratiquée comme notre Seigneur Jésus Christ l’a instituée (Lc. 22:17-20) et l’a donnée aux apôtres (1 Co. 11:23-26. Elle est partagée lors de nos rassemblements (Ac. 2:4220:7;  1 Co. 11:20), par tous ceux qui se sont repentis  sincèrement  de leurs péchés et ont accepté le Seigneur Jésus Christ comme leur Sauveur personnel (1 Co. 11:27-32). Le pain et le vin que nous prenons symbolisent le corps et le sang de Jésus Christ (Mt. 26:1726-28;  Mc. 14:122-24;  Lc. 22:719-20;  1 Co. 10:16). Pendant la Sainte Cène nous nous souvenons encore une fois de l’unique sacrifice de Christ sur la Croix pour notre salut et nous déclarons que nous croyons à Sa Deuxième Venue (Lc. 22:19-20;  1 Co. 11:26). La Sainte  Cène du Seigneur est une communion d’amour, d’unité  et  de pardon à l’intérieur de l’église (Mt. 5:23-24;  Jn. 13:1434;  1 Co. 10:17.

 

11 – LE BAPTÊME DANS L’ESPRIT SAINT

L’homme qui est né de nouveau peut s’attendre à recevoir cette promesse du Père, les dons de l’Esprit Saint (Lc. 24:49;  Jn. 7:37-39;  Ac. 1:4-582:38-398:12-17). Jésus Christ lui-même est Le Seul qui peut baptiser l’homme “d’Esprit Saint et du feu” (Mt. 3:11). C’est avec la puissance de l’Esprit Saint que le chrétien peut servir le Seigneur et mener une vie sainte (Ac. 4:8;  1 Co. 12:1-31;  2 Th. 2:13;  1 P. 1:22). Le témoignage évident qu’un homme est baptisé dans l’Esprit Saint c’est de parler en langues étrangères selon ce que l’Esprit de Dieu lui donne à parler (Ac. 2:4;  10:44-4619:6;  1Co. 14:22).

 

12 – LES DONS DE L’ESPRIT SAINT

Le chrétien baptisé du Saint Esprit doit aspirer et demander avec empressement les dons de l’Esprit Saint (1Cr. 12:31) pour une vie victorieuse. Il y a neuf dons différents et l’Esprit les distribue comme Il veut. ( 1 Cr. 12:7-11).

 

13 – GUÉRISON DIVINE ET L’ONCTION AVEC L’HUILE

Dans la  Bible nous trouvons trois manières d’obtenir la guérison de la part de Dieu:
a) Par la foi du croyant (Lc. 8:47-48;  Mc. 9:23).
b) Par les dons de guérison que le Seigneur a confié à un de Ses serviteurs (Ac. 3:6-75:15-16;  1 Co. 12:928).
c) Par la prière des anciens de l’église après qu’ils aient oint le croyant malade au nom du Seigneurr. (Jc. 5:14-16;  Mc. 6:13). La guérison divine est pour tous les croyants et elle est la conséquence de l’oeuvre expiatoire de Christ à la croix. C’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris (És. 53:4-5).

14 – DIME ET OFFRANDES POUR L’OEUVRE DE DIEU

Chaque membre de l’église contribue aux besoins de l’église volontairement, “car Dieu aime celui qui donne avec joie” (1 Co. 16:1-2;  2 Co. 9:6-7). Les dîmes se ramassent chaque dimanche (1 Co. 16:1-2) chaque croyant est encouragé à offrir volontairement pour les besoins des saints et pour les besoins de l’oeuvre du Seigneur (Ac. 4:32-35;  Rm. 12:13;  2 Co. 8:12-14) Les offrandes sont des dons dirigés pour des actions particulières au sein de l’Eglise. (Mal 3 :8)

 

15 – LE MARIAGE

Le mariage est une sainte institution que Dieu a institué dans le jardin d’Eden et que notre Seigneur Jésus Christ a béni lui-même, et il doit être honnête selon l’Evangile (Gn. 2:24;  Mt. 19:5-6;  Jn. 2:1-11;  Hé. 13:4). Le divorce est ruineux pour l’homme, pour la famille, pour la société et pernicieux pour l’oeuvre de Dieu. La Parole de Dieu ne permet pas le divorce, sauf pour raison de prostitution ou d’adultère, et même dans ce cas, il ordonne que le divorcé ne puisse pas se remarier du temps que son épouse-époux vit (Mt. 5:31-3219:8-9;  Rm. 7:2-3;  1 Co. 7:10-1139). Seulement la mort peut séparer le couple et  c’est seulement à ce moment là, que celui qui reste en vie peut se remarier (1 Co. 7:39)

 

16 – LA SANCTIFICATION ET LE FRUIT DE L’ESPRIT SAINT

La sanctification est la séparation complète du péché et la dévotion à Dieu, “une vie sainte, sans laquelle personne ne verra le Seigneur”. La Parole de Dieu nous enseigne à vivre sans pratiquer le péché dans ce monde. Cela peut se faire qu’en obéissant à la Parole de Dieu par la puissance de l’Esprit Saint (Rm. 6:22;  2 Co. 7:1;  1 Th. 5:23;  2 Th. 2:13;  Hé. 12:14;  1 P. 1:15-1622). “Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme Lui (Le Seigneur) est pur” (1 Jn. 3:3). Avec la sanctification, le fruit de l’Esprit Saint doit être évident dans la vie du croyant, comme un témoignage de Christ (Ga. 5:22;  Ep. 5:9). Dieu fait bien la différence ; les injustes n’hériteront pas le royaume de Dieu ni les débauchés ni les idolâtres ni les adultères ni les dépravés, les voleurs les cupides, les ivrognes, les insulteurs, les accapareurs, les abominables, les meurtriers, les débauchés, les menteurs, les magiciens, les lâches, les incrédules (1 Co. 6:9-10;  Ap 21:822:15).

 

 

17 – L’ORDRE DANS L’ÉGLISE  

En ce qui concerne la délivrance de l’âme “il n’y a ni masculin ni féminin”, car nous devons tous nous repentir et accepter Jésus Christ comme notre Rédempteur (Ga. 3:28). Mais dans chaque famille, la Parole de Dieu détermine la relation entre le mari et la femme, qui reflète la relation entre le Seigneur et Son Église (1 Co. 11:3;  Ep. 5:22-23;  1 P. 3:1), qui est la pierre fondamentale d’une vie bénie et harmonieuse de la vie familiale. Dans l’église, qui est une grande famille spirituelle, le rôle de chacun est encore plus précisément défini pour que l’ordre divin domine et non la confusion.

Selon la Parole de Dieu les femmes ne doivent pas:

  1. a)Enseigner dans l’église “mais je ne permets pas à la femme d’enseigner” (1 Tm. 2:12).b) Exercer une autorité sur les hommes “je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre autorité sur l’homme…” (1 Tm. 2:12;   5:24).

    c)Parler dans l’église  “Comme dans toutes les églises de saints, que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d’y parler” (1 Co. 14:34-35).

La Parole de Dieu décrit aussi que les femmes chrétiennes doivent être vêtues “d’une manière décente, avec pudeur et modestie, se parent, non pas de tresses ou d’or, ou de perles, ou de toilettes somptueuses, mais d’oeuvres bonnes” (1 Tm. 2:9-10;  1 P. 3:1-5;  És. 3:16-24). Bien sûr l’homme chrétien est aussi appelé à faire la même chose. “Une femme ne portera pas un habillement d’homme, et un homme ne mettra pas des vêtements de femme; en effet, quiconque fait cela est en abomination  à l’Eternel, son Dieu” (Dt. 22:5).”c’est une honte pour l’homme de porter de longs cheveux, mais que c’est une gloire pour la femme d’en porter;” (1 Co. 11:14-15).

 

18 – L’EGLISE

L’Église de Christ est le rassemblement de tous les croyants qui ont accepté le Seigneur Jésus Christ comme leur Rédempteur personnel et comme leur Seigneur. Elle est l’épouse du Seigneur, acquise sur la croix et elle est aussi Son corps dont le Christ est la tête. Elle est l’Église du Dieu Vivant, la colonne et le fondement de la vérité, le temple de Dieu par l’Esprit Saint, et aussi l’Église des premiers-nés dont leurs noms sont écrits aux cieux. L’Église est invisible (car seulement le Seigneur connaît les siens) et  universelle, elle est composée de tous les croyants, vivants ou endormis (dans le Seigneur), nés de nouveau, rachetés par le sang de Christ et sanctifiés par le Saint-Esprit. C’est le Seigneur seul  qui ajoute les âmes nouvelles à Son église (Ap. 19:721:9;  1 Tm. 3:15;  Ep. 1:22-235:23;  1 Co. 1:2;  Hé. 12:22-24;  Ac. 2:47). Dieu demeure dans les lieux élevés et dans la sainteté; mais aussi avec l’opprimé et celui qui est humilié dans son esprit, au milieu des louanges de Son peuple et à celui qui garde Sa Parole  (Es. 57:15;  Ps. 22:3;  Jn. 14:23). Dieu n’habite pas dans des temples faits par la main des hommes; Il n’est pas servi par des mains humaines (1 R. 8:27;   Ac. 17:24-25).

Le chef de l’Église est Jésus-Christ, et ceux qui Le servent, sont considérés comme ses serviteurs. L’Église ne doit pas dépendre directement ou indirectement de quelque organisation que ce soit, elle doit être autonome, et fait partie de l’Église universelle de Christ qui est constituée des ‘’nations sauvées’’ (Apoc 21: 24).

 

19 – LES MINISTÈRES – LES ANCIENS – LES DIACRES DANS L’EGLISE 

Le Seigneur donne à Son Église des apôtres, des prophètes, des évangélistes, des pasteurs et des enseignants pour le perfectionnement des saints, en vue de l’oeuvre du service, pour l’édification du corps du Christ (Ep. 4:11-12). Chaque église est servie par le pasteur et les anciens, (Ac. 20:1728;  Tt. 1:57). Le pasteur et les anciens doivent être mariés, “mari d’une seule femme”, possédant les qualités que la Parole de Dieu décrit (1 Tm. 3:1-7;  Tt. 1:5-9). Ils s’occupent et s’appliquent aux besoins spirituels de l’église et s’adonnent continuellement à la prière et au ministère de la Parole de Dieu (Ac. 6:2-4). Le pasteur de l’église comme tous les ministères dons(les apôtres, les prophètes, les évangélistes et les enseignants) est établi par le Seigneur , tandis que les anciens sont choisis par le pasteur pour être ses collaborateurs (Ep. 4:11-13;  Tt 1:5-9). Dans la Bible, il est fait mention également des diacres (femmes et hommes) qui sont au service de Dieu et qui s’occupent des besoins matériels de l’église quels qu’ils soient. Les diacres doivent avoir les mêmes qualités que les anciens et sont élus directement par les membres de l’église (1 Tm. 3:8-13;  Rm. 16:1;  Ac. 6:2-6).

 

20 – L’ENLEVEMENT DE L’EGLISE

Un jour et un moment dont seul le Père a la connaissance (Mt. 24:36;  Mc. 13:32). Le Seigneur Lui-même va descendre des cieux pour enlever son épouse. Ceux qui se sont endormis dans la paix du Christ seront enlevés les premiers et ensuite nous les vivants tous ceux qui vont restés seront métamorphosés et seront enlevés ensemble avec eux dans les nuées à la rencontre du Seigneur dans les airs. C’est là l’espérance de l’Église de Jésus-Christ qui attend son époux pour les noces(1 Th. 4:15-17;  Rm. 8:1123;  1 Co. 15:51-54;  Tt 2:13).

 

21 – LA GRANDE TRIBULATION

Tout de suite après l’enlèvement de l’église, l’anti-christ, l’homme de la perdition se manifestera  pour régner sur la terre pendant sept ans. Il forcera tous les hommes à porter une marque distinctive sur leur main droite ou sur leur front et à adorer l’image de la bête. Le peuple d’Israël (non messianique) et tous ceux qui se tourneront vers Dieu pendant le septennat de l’anti-christ seront persécutés par la bête et beaucoup seront exécutés (Dn. 9:2712:1;  És. 26:20-21;  Mt. 24:21;  2 Th. 2:3-12;  Ap. 13:1-18).

 

22 – LA DEUXIÈME VENUE DU SEIGNEUR SUR LA TERRE 

Les écritures attestent que le Seigneur Jésus Christ, après l’enlèvement de l’ église et les sept ans d’antichrist, va  revenir avec Son corps glorieux de la Résurrection et Il sera visible à tout le monde sur la terre, Il sera suivi de tous les saints pour régner avec justice. La bête et le faux prophète seront jetés dans l’étang du feu et le diable sera lié et jeté dans l’abîme pour mille ans (Za. 14:3-49;  Ac. 1:10-11;  Ap. 19:11-2120:4-6).

 

23 – LE JUGEMENT DERNIER

La Parole de Dieu nous annonce ensuite un dernier jugement  où le Seigneur apparaîtra assis sur un trône blanc. Devant Lui le ciel et la terre disparaîtront. C’est alors que tous les morts se trouveront debout devant le trône et que les livres s’ouvriront. La mer donnera ses morts, la mort et l’enfer donneront  les morts qui s’y trouveront et ils seront jugés chacun selon ses oeuvres. La mort et l’enfer seront jetés dans l’étang de feu ainsi que tous ceux qui ne seront pas trouvés inscrits dans le livre de vie, avec la bête,  le faux prophète, le diable et ses anges. C’est ce qu’on appelle la seconde mort (Mt. 25:31-46;  Mc. 9:43-48;  Ap. 19:2020:11-1521:8).

 

24 – LES NOUVEAUX CIEUX ET LA NOUVELLE TERRE 

“…nous attendons selon Sa promesse, des nouveaux cieux et une nouvelle terre où la justice habitera”. (És. 65:1766:22;  Jn. 14:2-3;  2 P. 3:13;  Ap. 21:1).